Damien Bénéteau, Spherolith

© Courtesy : Damien Bénéteau

Damien Bénéteau

Damien Bénéteau

Biographie

En 1993, après avoir obtenu un BTS en photographie, il intègre l’agence de presse MPA (agence spécialisée dans le portrait d’acteurs), en parallèle il effectue plusieurs reportages pour Yann Kersalé dont le Pont de Normandie et la «Parabole» à Cahors. Il photographie les projets des cabinets d’architecture: Architecture studio, Gallois Dudzik associés et B.A.D.

En 1998 il fonde un collectif de photographes appelé « Les Cyclopes » dont le travail s’oriente vers la mode. Leurs images sont publiées en France dans Libération, Le Monde, L’officiel, Art press et Beaux Arts mais aussi à l’étranger dans The sunday Times Style (UK), ID magazine (UK), W (USA) et Visionaire (USA). Ils participent à plusieurs expositions collectives dont «La beauté en Avignon» 2000, «Le corps Mutant» galerie Enrico Navara et une exposition au F.R.A.C de région Aquitaine en 2001. En 2005 ils organisent leur première exposition personnelle intitulée « C’est des sorcières... » suivie en 2008 de «Justifié par le haut».


« Formé à la photographie, Damien Bénéteau transpose le processus de capture de la lumière dans le genre sculptural. Dans ses œuvres, la mise en tension du volume, du mouvement et de la lumière sert la définition d’une plasticité plurielle, modelant autant la matière que le champ du visible. Empruntant ses références à la sculpture minimale comme à l’op’art et au néo-opticalisme, il en retient l’esthétique géométrique, la sobriété et la simplicité apparente. Ses mobiles monochromatiques affichent ainsi une neutralité délibérée, une certaine froideur mécanique, compensée par l’étrange profondeur de la surface et l’élégance de la structure. Le mouvement cyclique qui les anime, balancier ou oscillatoire, s’associe aux assemblages internes de diodes électroluminescentes pour faire de ces sculptures, d’un noir hermétique, de véritables événements visuels, aux infinies nuances. 

Cherchant l’effet d’optique plus que l’illusion, Damien Bénéteau déploie un vocabulaire plastique, fait d’interstices, d’ombres, d’ellipses ou de halos, qui motive chez le spectateur une métamorphose du regard. La sculpture de la lumière permet en effet de dévoiler les angles morts des volumes ou d’en inverser les contrastes de manière à faire apparaître de nouvelles formes, à ajouter des teintes et des dégradés, à redéfinir les reliefs et les profondeurs. Le revêtement noir mat fonce le contraste avec la luminosité très dense des LED blanches, produisant dans le regard des effets de persistance rétinienne et d’aura. Damien Bénéteau procède ainsi à une double opération de révélation-fixation de ces traces impalpables qui président à la visibilité.

La répétition hypnotique et le jeu continu de voilé-dévoilé disposent le spectateur à un état contemplatif, propice à une méditation sur le temps. En ouvrant sur le champ évocatoire du corps céleste, du pendule ou du métronome, ces mobiles au mouvement perpétuel organisent subtilement le passage du présent historique, suspendu dans la rencontre avec l’œuvre, à celui d’un temps astronomique, renvoyant au macrocosme. Supports à projections, les sculptures de Damien Bénéteau font sensiblement signe vers l’inexorable écoulement du temps et la conscience de son éternel retour. Le plasticien n’hésite d’ailleurs pas à jouer sur le double sens de la gravité, renvoyant la loi physique à son interprétation affective, la dynamique de la nature à la solennité qu’elle impose. »

Florian Gaité, février 2015

Entretien

Quelles sont tes origines d'artiste ? 
Après avoir reçu une formation de photographe, j'ai travaillé dans plusieurs domaines de la photographie: architecture, portrait,  nature morte et mode. Je prolonge actuellement " le processus de capture de la lumière dans le genre sculptural" 

As-tu choisi la sculpture ou ce média s'est il imposé a toi ? 

En quittant le monde de la photographie, je n'avais pas imagé devenir sculpteur.
La sculpture s'est imposée graduellement pour devenir le médium essentiel de mes créations. Je l'imagine comme une mise en volume de l'image photographique.

CV

EXPOSITIONS
2012 Exposition collective « ToolsGalerie » , Paris
2014 Exposition « ToolsGalerie » , Paris
         Pavillon des Arts et du Design, « Tools Galerie », Jardin des Tuileries, Paris
2015 Exposition « Galerie Mathias Coullaud » , Paris

Son travail est présent dans de nombreuses collections privées françaises et européennes.
Né à Hay les Roses
Vit et travaille à Ivry-sur-Seine
Date de Naissance 1971
damienbeneteau.com

Damien Bénéteau

Damien Bénéteau