Le Sommeil, 2010-2015

8 feuilles de laque sur papaier 65 x 50 cm
© Louis Delbare // Courtesy Galerie Mathias Coullaud

Vue de l'exposition SEXISME

© Louis Delbare // Courtesy Galerie Mathias Coullaud

Zoulikha Bouabdellah, Nue endroit & Nue envers, 2014

Collage, affiches découpées au laser et montées sur mousseEdition unique87,7 x 132 x
© Courtesy Zoulikha Bouabdellah

Zoulikha Bouabdellah, Perfection takes time (Still)

Vidéo de 4minutes3+1 AP
© Courtesy Zoulikha Bouabdellah

Zoulikha Bouabdellah, Les couteaux (série 2), 2013 et 2014

Edition 1/3 15 cm à 30 cm
© Courtesy Zoulikha Bouabdellah

Zoulikha Bouabdellah, Envers-Endroit, Capture Vidéo 2

Envers // Endroit, Vidéo-Installation,Ed3 + 2EA
© Zoulikha Bouabdellah // Courtesy Galerie Mathias Coullaud

Zoulikha Bouabdellah

Zoulikha Bouabdellah

Biographie

Née en 1977 à Moscou.
Vit et travaille entre Casablanca et Paris 

Zoulikha Bouabdellah grandit à Alger et rejoint la France en 1993. Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Cergy-Pontoise en 2002, elle vit et travaille aujourd’hui à Casablanca. Son œuvre, protéiforme, puise dans cette identité plurielle et mondiale. Elle a recours à la subversion et la transgression pour atteindre la conscience du spectateur.

En 2003, elle a dirigé la vidéo Dansons dans laquelle elle confond les archétypes des cultures française et algérienne en interprétant une danse du ventre au son de la Marseillaise. La même année, son travail a été présenté dans Expériences dans l'avant-garde arabe à la Cinémathèque française (Paris). En 2005, Zoulikha Bouabdellah a participé à Africa Remix au Centre Georges Pompidou (Paris) et en 2008 au festival Paradise Now! Essential Avant-Garde French Cinema 1890-2008 au Tate Modern (Londres).

Depuis 2007, les œuvres de Bouabdellah se concentrent sur les lettres et les paroles d'amour, et en particulier sur le statut de la femme. Fabriqué avec différents matériaux - papier, acrylique, aluminium, néon, bois - ses œuvres agissent comme des slogans et forment des liens entre le Nord et le Sud, la joie et le chagrin, le plaisir et la douleur, le visible et le non-dit.

Elle a exposé au Mori Art Museum (Tokyo), au Brooklyn Museum (New York), au Museum of Modern Art Ludwig Foundation (Vienne), au Museum Kunst Palast (Düsseldorf), au Museum of Contemporary African Diasporan Arts (New York), au musée arabe d'art moderne de Mathaf (Doha) et le Moderna Museet (Stockholm). Elle a participé à plusieurs biennales et festivals dont la Biennale de Venise (2007), Rencontres de la photographie africaine à Bamako (2003), la Biennale de Thessalonique (2011), la Triennale de Turin (2008) et la Triennale d'Aichi (2010). Son travail est représenté dans des collections telles que le Centre Georges Pompidou (Paris), le Musée Arabe d'Art Moderne de Mathaf (Doha), la Fondation Ludwig du Musée d'Art Moderne (Vienne) et la Fondation Sindika Dokolo (Luanda). Elle a reçu des prix et des distinctions, y compris le Abraaj Capital Art Prize (2009), Meurice Prize for Contemporary Art (2008) et Villa Medicis Hors les Murs (2005). 

Entretien

Quelles sont vos origines d’artistes? 
Poussée par mon origine arabo-musulmane et mon statut de femme, je ne sais défaire de mon travail la question du féminisme et de l'appartenance culturelle. Je me revendique donc du deuxième sexe, un sexe libre-penseur. Celui qui a su revendiquer et prendre sa place, défier les codes et les règles de son époque et qui, constamment balancé entre le dominant et le dominé, redéfinit les choses de manière perpétuelle.

Avez-vous choisi le multidisciplinaire ou ce choix s'est il imposé à vous? 
Je choisis le médium, le genre ou la technique qui convient le mieux à mon idée, à ce que je veux dire. Au fond, ce qui compte c'est  le concept. Et mon travail consiste à trouver la meilleure façon de donner sens aux formes.

La ligne artistique de la Galerie se concentre sur une vision du monde ironique, satirique et souvent décalée, vous reconnaissez-vous dans cette approche? 
Je me reconnais dans cette démarche car l'humour c'est une forme de résistance.

CV

Née en 1977 à Moscou, Russie.
Vit et travaille entre Casablanca et Paris.

Zoulikha Bouabdellah a reçu de nombreuses distinctions dont le prix Meurice pour l'Art contemporain en 2008 et l'Abraaj Capital Art Prize en 2009.

EXPOSITIONS INDIVIDUELLES

2016/17 Inverted, Centro Atlantico de Arte Moderno ( CAAM ), Las Palmas
2016 Lettre d'amour à un homme arabe, Galerie Mathias Coullaud, Paris, France
         Inverted, Centro Atlántico de Arte Moderno - CAAM, Las Palmas de Gran Canaria, Spain
         Objets de désir, Sabrina Amrani Gallery, Madrid, Spain
2015 Double Truth, Isabelle van den Eynde Gallery, Dubai, U.A.E
2014 L’envers et l’endroit, Galerie Anne de Villepoix, Paris, France
2013 Bizarre, Sabrina Amrani Gallery, Madrid, Espagne
         Elle et lui, GVCC, Casablanca, Maroc
2012 Any Resemblance To Actual Persons Living Or Dead Is Purely Coincidental, Gallery Isabelle van den Eynde, Dubai, UAE
2011 Mirage, Sabrina Amrani Gallery, Madrid, Espagne
2010 Set Me Free from my Chains, Gallery Isabelle van den Eynde, Dubai
         CMOOA, Rabat, Maroc
2009 Hobb. La B.a.n.k, Paris
2008 Galeria 5213, Berlin
2007 Bleu, blanc, rouge... et autres couleurs. La B.a.n.k, Paris

EXPOSITIONS COLLECTIVES
2017 
"Moi Courbet", Galerie Mathias Coullaud, France
2016/17
Sacrées graines, Institut des cultures de l'Islam, Paris
2016 Body Talk : féminisme, sexualité et corps dans l’œuvre de six artistes africaines, Frac Lorraine, Metz
         Waste Lands, esbaluard, museu d'art modern i contemporani de palma, Majorque
         Sexisme, Galerie Mathias Coullaud, Paris
         L'Iris de Lucy, MUSAC, Museo de Arte Contemporaneo de Castilla y Leon et Musée départemental d'art contemporain de Rochechouart.
2015 Body Talk : féminisme, sexualité et corps dans l’œuvre de six artistes africaines‘, Lunds Konsthall, Lund, Suède
         Body Talk : féminisme, sexualité et corps dans l’œuvre de six artistes africaines‘, WIELS, Bruxelles, Belgique
        The Divine Comedy: Heaven, Purgatory, and Hell Revisited by Contemporary African Artists', Smithsonian National Museum of African Art, Washington D.C., USA
        Cherchez l'erreur‘, Institut des Cultures d'Islam, Paris, France
2014 Music Palace, the power of music seen by visual artists‘, Boghossian Foundation-Villa Empain, Bruxelles, Belgique
         The Divine Comedy, Savannah College of Art Design, Frankfurt, Georgie, USA
         Sculpture du Sud‘, Villa Datris, L’Isle sur la Sorgue, France
         The Divine Comedy, MMK, Frankfort, Allemagne
         Mil Caras‘, La Fondation Abderrahman Slaoui, Casablanca, Maroc
         Le corps manquant, l'Institut Français d'Alger, Algerie
2013 Modernités plurielles de 1905 à 1970’, Centre Georges Pompidou, Paris, France
         Mil Caras, Centre d’Art Moderne de Tétouan, Maroc
         Traits d'union, Paris et l'art contemporain arabe‘, Villa des Arts, Rabat, Maroc
         Cross-border. Contemporary Female Artists from the Arabian Mediterranean Region‘, ZKM. Zentrum fur Kunst und Medientechnologie, Karlsruhe, Allemagne
         Khatt and after’, Mathaf : Arab Museum of Modern Art, Doha, Qatar
         Nervous Women’, Dr. Guislain, Gent, Belgique
2012 The Progress Of Love’, The Menil Collection, Houston, Texas, USA
         Traits d'union, Paris et l'art contemporain arabe‘, Musée National de Sanaa, Yemen
         Le Corps découvert’, Institut du Monde Arabe, Paris, France
         Dessins, Galerie Ammar Farhat, Sidi Bou Saïd, Tunisie
         Cuerpos, Sabrina Amrani Gallery, Madrid, Espagne
         Arrival and departures’, Mole Vanvitelliana, Ancona, Italie
2011 Traits d'union, Paris et l'art contemporain arabe‘, Villa Emerige, Paris, France
         Big Brother, l'artiste face aux tyrans’, Palais des Arts et du festival, Dinard, France
         Disquieting Muses’, Contemporary Art Center of Thessaloniki, Grèce
         Fluxus - African Contemporary’ Art, Chiesa Del Santi Carlo E Agata, Reggio Emilia, Italie
2010 Illumination (After Arthur Rimbaud)’, Curated by Ashok Adiceam, LTMH Gallery, New York, USA
         Nouba, Aichi Triennial, Japon
2009 Les Mécaniques Amoureuses’, Maison Guerlain, Paris, France
         Abraaj Capital Art Prize, Museum of Arts & Design, New York, USA
         Coexistencias, 2nd Architecture, Art and Landscape Biennial des Canaries, Espagne
         The Other Shadow of the City’, The Palestinian Art Court-al Hoash, Jerusalem, Palestine
         Perspectives: women, art and Islam’, co-Presented by MoCADA et le musée d'art Africain, New York, USA
         The seen and the hidden: (dis)covering the veil’, Austrian Cultural Forum, New York Wondering Where the ducks Went...’, Gallerie Tiziana Di Caro, Salerne, Italie
         Images Passages, Annecy, France
2008 Turin Triennial, Italie
         The third space: Cultural Identity Today, Mead Art Museum’, Amherst College,
         Amherst, Massachusetts, USA
         Home ?, Galerie des tourelles, Nanterre, France
         L’art au féminin’, Modern and Contemporary Art Museum, Algers, Algerie
         Black-Paris, Black-Bruxelles, Ixelles, Belgium
2007 Global Feminisms’, Davis Museum and Cultural Center, Boston, USA
         7th Bamako Biennial, Mali
        Airs de Paris’, Centre Georges Pompidou, Paris, France
        52nd Venice Biennial, Africain pavllion, Venice, Italie
        Dreamdance, Visual Arts Space, Vénissieux, France
        Global Feminisms, Brooklyn Museum, New York, USA
        Paris du monde entier, Artistes étrangers à Paris 1900-2005, The National Art Center, Tokyo, Japon
2006 Paris Black’, Iwalewa-Haus, Bayreuth, Allemagne
         Africa Remix , Mori Art Museum, Tokyo, Japon
         Why Pictures Now?, Museum Moderner Kunst Stifung Ludwig, Vienne, Autriche
         L’image révélée, Palais Kheireddine Musée de la ville de Tunis, Tunisie
2005 Occident vist des d’orient’, Centre de Cultura Contemporania, Barcelone, Espagne
         Africa Remix’, Centre Georges Pompidou, Paris & Hayward Gallery, Londres, Angleterre
2004 Africa Remix’, Museum Kunst Palast, Dusseldorf, Allemagne
         VIth African Contemporary Art Biennial Dak’art, Dakar, Senegal
         Les Afriques, Tri Postal, Lille, France
2003 Rites sacrés’, rites profanes, Vth Rencontres de la photographie africaine, Bamako, Mali
         Zineb Sedira, Zoulikha Bouabdellah, Espace croisé, Roubaix, France
2002 Vth African Contemporary Art Biennial Dak’art, Dakar, Senegal

FESTIVALS VIDEO
2016
Loop Art Fair, Galerie Mathias Coullaud, Barcelone
2011 French Experimental Cinema, The Film Society of Lincoln Center, New York, USA
2010 E-flux video rental, Fondation Giuliani pour l'art contemporain, Rome, Italie
2009 Art East, Video screening, Dansons, Dubai
2008 Paradise Now! Essential French Avant-Garde Cinema, 1890-2008, Tate Modern, Londres,Angleterre
2007 New Media Screenings, The Nelson-Atkins Museum of Art, Kansas City, USA
         Carte blanche à Elvan Zabunyan, Centre Georges Pompidou, Paris, France
         Video story, Centre Pompidou’s 30th anniversary, Centre Georges Pompidou, Paris, France
2006 Live Screen, Saddler’s Well, Londres, Angleterre
         MAM SCREEN, Dansons screening in Tokyo subway, Tokyo, Japon 
         I love art vidéo, 7th edition, Modern and Contemporary Art Museum, Strasbourg, France
2005 Playing in the Light: Black Dance Film Tour, Tate Modern, Londres
         23rd festival Tous courts, Aix-en-Provence, France
2004 Festival Vidéoformes, Clermont-Ferrand, France
         Nuit de la vidéo française, Warsaw-Cracow-Gdansk, Pologne
2003 Expérimentations dans les avant-gardes arabes, Cinémathèque française, Paris, France
         Festival Tous Courts, Aix-en-Provence, France
         Image Contre Nature, Marseille, France
         Festival Cinéma Méditerranéen, Montpellier, France
2002 Festival Vidéoformes, Clermont-Ferrand, France
         IVe festival des Cinémas différents de Paris, France
2001 IIIe festival des Cinémas Différents de Paris, France

COLLECTIONS 
Sharjah Art Foundation, UAE
Mathaf, Doha, Qatar
Centre Georges Pompidou, Paris, France
Moderner Kunst Stifung Ludwig, Wien, Autriche
Mead Art Museum, Amherst College, Amherst, MA, USA
Sindika Dokolo Foundation, Luanda, Angola
Art in Embassies: US Department of State, Rabat Embassy, Maroc
Deutsche Bank, Allemagne
Ullens Center for Contemporary Art
Barjeel art foundation

Approche

Aujourd’hui tout le monde veut être capable de tout percevoir, prêchant la bonne parole sur le culte, ainsi chacun obtient le pouvoir de satisfaire son besoin d’observer et de superviser. 
Face à cela, l’artiste doit résister à la volonté de contrôle et de classification. Il doit réussir à sortir de cette ligne et suivre celle qui lui est propre et qu’il a choisi. N’est il pas celui qui nous inspire à voir les choses autrement? 

Dans notre monde, nous sommes envahis d’images, je travaille en séries tout en gardant à l’esprit que chaque chose en dit plus qu’il ne veut bien le montrer. C’est le sens profond de mon travail, avec la volonté de convaincre que les choses ne nous sont pas données pour être vues telles qu’elles devraient être, qu’elles échappent et s’évadent  d’une interprétation unique. En d’autres termes, elles nous invitent à transgresser les limites. 

Mon approche consiste à pousser les frontières, à créer des interactions entre elles. Mes préoccupations conceptuelles et artistiques me guident dans mon travail vers le mélange de différents concepts en même temps. En plus du concept, j’évite de me limiter à un seul media. Les choses peuvent être faite et refaite en continu selon le contexte social et culturel en accord avec son temps et son espace. 

Comment faire autrement quand l’information circule instantanément d’une partie du monde à l’autre, la question de la compréhension et du sens devient une issue importante: celle du pouvoir et de la domination? 

Au regard de mes origines arabo-musulmanes et le fait d’être une femme, je ne peux dissocier mon travail de la question féministe et de l’appartenance culturelle. Je revendique mon appartenance au  « second sexe », le sexe du libre pensé. La personne qui sait comment revendiquer et défier les codes et les règles de notre temps et qui est en permanence balancée entre être dominant ou dominé, celle-ci créé une véritable porte de sortie vers de nouvelles significations. 


Zoulikha Bouabdellah

Zoulikha Bouabdellah